Vous êtes ici : Accueil  - Actualités

LES PRINCIPES PÉDAGOGIQUES DE L’ÉCOLE « LES FLEURS DU VIVANT »

18 mars 2016
Les principes pédagogiques de l’école
« Les fleurs du Vivant »



L’école a été créée de façon intuitive, sur la base d’une expérience personnelle. Aujourd’hui, alors que se déroule la 4e promotion, le fondateur a essayé d’en dégager les grands principes pédagogiques, de les conceptualiser, pour y voir plus clair et pouvoir éventuellement modéliser une telle école.
Huit grands principes apparaissent :

1) L’esprit d’un gurukula
L’école fonctionne selon le principe du gurukula, l’école traditionnelle indienne, où les élèves vivent « dans la maison de l’enseignant », proches de lui, sous son inspiration et son contrôle. Il est assisté pour l’encadrement par d’anciens élèves. Cette structure est fondamentale, elle donne son unité à l’école, et sa force.
Les élèves viennent librement, sans contrainte, et l'enseignant les accepte ou non, librement, sans contrainte. Ils restent ensemble tant que l'un et l'autre le désirent. L'enseignant est d'autant plus libre de garder ou non un élève qu'il n'est pas rémunéré, ce qui maintient les élèves dans la vigilance quant à leur comportement.
L'enseignement est gratuit, seule une participation à la pension est demandée. Une dakshina (don de gratitude librement fixé) est usuelle en fin de formation.

2) Une vie communautaire autogérée disciplinée

Chacun participe aux tâches de la vie quotidienne, dans un cadre de discipline fixé par le lieu.

3) Des activités pour un développement général
De l’exercice physique (randonnée, course, natation, danse…), de la culture générale ( films, livres, anglais, rencontres, visites…), des stages de : Prise de parole en public, Intelligences et Natures Multiples, Ayurvéda, Ethique et Management…

4) Des « pratiques » régulières pour nourrir l’âme
Formation et pratiques souvent quotidiennes en Yoga, Chant, Méditation et « philosophie éternelle ».

5)  Des activités de service diversifiées
Ce sont essentiellement celles d’un centre d’Accueil Résidentiel : accueil, cuisine, jardin, économat, entretien, maintenance, secrétariat… Egalement, ce peut-être : vidéo, journalisme… C’est le terrain de mise en œuvre du changement intérieur.

6)  Une grande individualisation de l’accompagnement
Ceci est rendu possible par le petit nombre d’élèves et la vie en commun. Les activités sont adaptées aux besoins, désirs et capacités de chacun.

7) L’année est divisée en 3 périodes
La 1ère est de 4 mois et va jusqu’au nouvel an. C’est la période du changement avec la vie ancienne, où sont transmises beaucoup d’informations et de pratiques nouvelles. Une période intense où l’on rencontre beaucoup de choses, et donc qui sollicite beaucoup. C’est l’époque aussi où commencent à se révéler les aspirations profondes de chacun, et leurs forces et faiblesses.
Dans la 2e partie (6 mois) les activités sont davantage adaptées, chaque élève s’installe peu à peu dans ce qu’il aime. Les activités morcelées cèdent peu à peu la place aux projets, individuels, en petits groupes, en grands groupes.
Dans la 3e partie (Juillet/aout) l’élève est confronté à la prise d’initiative, à l’autonomie et la responsabilité, dans le secteur d’activité qui l’attire le plus.

8) Trois initiations jalonnent le parcours
La première (octobre) concerne la maîtrise des sens et des comportements compulsifs.
La deuxième (janvier) est une randonnée dans le désert.
La troisième est un voyage en immersion dans l’Inde spirituelle.
Le passage des initiations n’est pas automatique. Il faut avoir manifesté le désir de les faire, et montrer qu’on est « prêt ».

Conclusion
La formation donne aux jeunes la confiance en soi, une discipline de vie, et une vraie culture. Ceci dans une ambiance chaleureuse, participative, un cadre dans lequel chacun a une grande liberté.
Plus profondément, elle les aide à trouver le sens de leur vie, leurs aspirations profondes, ce qui a pour effet de libérer leur énergie.
A partir de là, l’engagement dans l’action est simple et naturel, et l’apprentissage des savoir-faire se fait rapidement dans une grande fluidité.

On peut dire que la formation éduque d’abord au savoir-être, socle indispensable pour un apprentissage ensuite très motivé et rapide des savoir-faire choisis, et une vie réussie.

Autres actualités

Jean-Pierre Meyran anime en février un stage de chamanisme avec hutte de sudation.

Prochainement : Vivre en joie la musique de la vie... avec Marc Vella

Une immersion dans la spiritualité de l'Inde... Voyage en Inde du nord février 2018

Les Fleurs du Vivant, école de vie et d'action pour jeunes sur un an en résidentiel...